top of page

ūüé§ Un Dimanche Soir sur France Inter ūüéČ

Et vous, vous rappelez de ce que vous faisiez dimanche dernier ?

Oui, j'aurais pu comme chaque semaine être en train de me nourrir de Kinder Bueno devant une série Netflix au mieux moyenne ; au lieu de ça, j'étais sur scène devant 600 personnes à la Maison de la Radio dans l'émission "Le Grand Dimanche Soir" sur France Inter.

Normal.

L'AUDIO DE CE PASSAGE EST ICI !


Le set à choisir

C'est à peine 5 jours avant que j'ai reçu l'invitation à passer dans l'émission, avec comme contrainte de faire rire en 3 minutes maximum. J'avais un bout de spectacle sur le fait que chaque représentant de minorité est considéré comme "responsable de tous les autres" ; un propos assez clairement de gauche pour convenir à tous mes Tovaritchs islamo-gauchistes de France Inter (blague à part, ça n'est pas un set qui fonctionne sur tous les publics ; au bout d'un moment, l'expérience en stand-up ça devient de savoir quoi jouer devant qui). Le souci c'est que ce morceau qui se prête bien à ce contexte dure en général au moins 7 minutes, donc faut le raccourcir tout en gardant du sens et ce petit arc narratif d'apéro.


Double stress

Petit moment de stress dans cette semaine o√Ļ on venait de m'annoncer √©galement que je rejoignais la troupe de History Telling, une √©quipe d'humoristes qui prendront les voix de diff√©rents personnages historiques pour faire du stand-up (article √† venir).

Le souci c'est que je rejoins la team un peu sur le tard, ma première répetition est le Lundi 25 septembre et l'écriture de blagues pour mon personnage est... comment dire... périlleuse (c'est ma faute c'est moi qui l'ai choisi, mais je choisis jamais la facilité parce que chui addict au stress, enfance PTSD tu koné). Bref, tout ça pour dire que j'ai ce double ultimatum et c'est pas méga-détendu dans mon cortex pré-frontal.

Mais bon, tu fais 4 minutes de taff et tu te rends compte que ça te prendra 1 heure pour tout faire parce que c'est pas un vrai métier comme dentiste et que tous les intermittents vous arnaquent, c'est trop facile de faire des blagues sur scène (64% de second degré sont inclus dans cette phrase).


Les Coulisses

C'était l'occasion de partager la scène et des moments de complicité dans les coulisses avec des humoristes ET accueillants.

Oui, parce que le cynique en moi voulait trouver un petit parfum d'ambiance toxique, des comiques désabusés, des machinistes maltraités : la vision classique des "backstages" dans n'importe quel film qui critique le showbiz.


En fait non.

Dégouté, que des gens accueillants, avec le sourire, qui me souhaitent le meilleur pour ma prestation, veulent que je passe un bon mo


ment et ont même le temps de rigoler avec moi entre leurs répèts. Pas un seul commentaire passif-agressif, personne pour me faire un croche-patte.


On va même boire un verre après l'émission, et j'me dis que c'est typiquement la sorte de personnes que j'aime avoir dans des apéros pour chouiner sur le capitalisme avec moi.


Bref, c'était un super moment : 5/10



Restez √† l'aff√Ľt de mes prochaines dates de spectacles dans la section DATES, mais aussi mes PODCASTS et VIDEOS car il y a toujours de nouvelles histoires √† raconter et de nouveaux rires √† partager.

Merci à "Le Grand Dimanche Soir" pour cette soirée incroyable et à tous ceux qui étaient présents pour rendre cette expérience spéciale.

(ce dernier paragraphe a bien entendu été écrit par ChatGPT, je ne me permettrais jamais autant d'émotions)


0 commentaire

Posts récents

Voir tout
"Marx soit subventionné"
est la version gauchiste de "Dieu soit loué"

TovaritchMag

bottom of page